Le matcha, ce kiff culinaire venu du Japon

La première fois que j’ai goûté du matcha, c’était à Tokyo, et juste ça m’a rendue folle. J’avais vaguement entendu parler des kit kat japonais tout verts, et le premier soir de mon arrivée au Japon, alors que je faisais des courses pour me sustenter, mon oeil a été attiré par un paquet des-dits kit kat. En grande exploratrice du goût et fan absolue de curiosités internationales, j’ai bravement acheté le paquet, et mangé d’abord un, puis deux, puis à peu près mille kit kat jusqu’à en avoir mal au ventre.

Découvrir le matcha, c’est pour moi un peu comme si on goûtait avec un oeil nouveau le chocolat ou le café. Au début, c’est intriguant, un peu surprenant, voire dérangeant pour certaines personnes. Mais bizarrement, on a toujours envie d’y revenir, et de fil en aiguille, ça devient une vraie addiction.

Mais du coup, le matcha, c’est quoi? C’est du thé, mais qui se présente sous une forme un peu inhabituelle: d’une couleur verte vive, il a été moulu grâce à un savoir-faire savant et est ainsi de grande qualité. En plus, le matcha a tout pour plaire: il baisse le cholestérol, détoxifie, améliore la concentration, améliore la peau et donne de l’énergie, parmi d’autres choses.

D’origine chinoise, le thé devint rapidement très populaire au Japon, au point d’être dès le XVIe siècle théorisé via la cérémonie du thé. Ces cérémonies, très spectaculaires, sont également très codifiées: de la façon de s’asseoir à celle de préparer, puis boire le thé, tout est réglé au millimètre près. Quand j’étais au Japon, j’ai participé à plusieurs cérémonies, notamment dans les temples. On est assis sur les tatami, à genoux, et quand on est autorisés à prendre le bol de thé dans les mains, il faut le faire tourner dans un sens avant de boire, et dans un autre avant de reposer le bol. Ça fait partie du charme de l’esthétique japonaise, le plaisir de créer de l’harmonie sans autre but que de faire du beau (« l’art pour l’art », comme diraient les Parnassiens français).

Bref, comme du café ou du chocolat, le matcha est à l’origine légèrement amer, mais si tu mets un peu de sucre et de lait avec, évidemment c’est à se damner. Les Japonais ont sans doute senti le filon et maintenant tu peux trouver des tas de dérivés du matcha, un peu moins nobles on va pas se le cacher. Glaces, cake, macarons, matcha latte… tu as l’embarras du choix, principalement au Japon mais de plus en plus à l’étranger également. À Paris, si tu veux goûter la magie du matcha, je te conseille principalement le Umami Matcha Café à République. Après, il y a aussi Aki, à Pyramides, mais le charme n’est pas le même (ça reste une boulangerie). Ou encore Toraya, qui propose des pâtisseries très fines, mais le côté « luxueux » rend cet endroit un peu trop froid pour moi. Tu peux retrouver les adresses plus bas!

Pour satisfaire les papilles même de ceux qui habitent un peu loin, je vous propose quand même la recette du cake au matcha. Pour les ingrédients, je te mets plus bas des adresses et sites internet 😉

(La photo n’est pas de moi, mais la recette est bien la mienne!)


Recette du cake au matcha:

– deux c.à s. de thé vert matcha

– 100 g de framboises

– 70 g de chocolat blanc

– 3 oeufs

– 150g de farine

– une c. à c. de bicarbonate de soude

– 80 cl de crème liquide de soja

– 60g de beurre

– 90g de sucre roux


  1. Préchauffe ton four à 160°
  2. Mélange le matcha et la crème légère
  3. Mélange les oeufs et le sucre dans un grand bol, et incorpore le premier mélange au deuxième
  4. Fais fondre le beurre, et ajoute la farine, la levure et le beurre fondu au mélange en remuant avec vigueur.
  5. Coupe le chocolat blanc en petit dés
  6. Verse un premier tiers du mélange dans le moule à cake préalablement beurré et ajoute les dés de chocolat blanc. Verse un deuxième tiers.
  7. Mélange les framboises avec le troisième tiers et ajoute le au-dessus des deux autres couches dans moule à cake.
  8. Enfourne et attends environ 40mn, en surveillant bien, parce que selon les fours ça varie beaucoup!

Cette recette est adaptable. Par exemple, dans d’autres versions, on peut faire un marbré. Tu mélanges la moitié de la pâte avec du matcha, et l’autre avec du chocolat blanc!

Les macarons de stylesweetca (voir plus bas)


- Autres recettes à base de matcha -

Le matcha latte
Les macarons au matcha
Les cookies au matcha
- Pour trouver les ingrédients -

à Paris
Kioko
K-Mart
Juji-ya
Umami Matcha Café (ils ont un espace épicerie fine)

en ligne
Le Marché Japonais
Satsuki
Nishikidôri
- Pour savourer un matcha latte ou des pâtisseries au matcha à Paris - 

Toraya
Umami Matcha Café
Aki
Wild & the Moon
Sadaharu Aoki
- Pour aller plus loin - 

MATCHA: A Lifestifyle Guide
MATCHA THE COOKBOOK
The Book of Matcha

Written by

Léna, c'est moi! Une parisienne de 23 ans, en reprise d'études. J'ai décidé de me fixer un challenge: en un an, régler mes vieilles blessures et commencer à m'épanouir dans le monde de la mode!

2 comments / Add your comment below

Laisser un commentaire